top of page
Rechercher

Komponist / Critiques / Reviews

Dernière mise à jour : 16 déc. 2022

'In this excellent version the outstanding element of a very consistent cast is mezzo Julie Robard-Gendre's incandescent Composer ; her breathing, power and stage presence are staggering. The extraordinary range of her warm, round timbre, sparkling with youth and insolence, the superlative technique she uses to deal with this paradoxical score which hovers between theatre and opera, all is admirable.'

Steeve Boscardin / Resmusica


'As the Composer, Julie Robard-Gendre impresses us profoundly with the depth and brilliance of her warm and powerful voice and splendid lower register. Her phrasing is a beautifully shaped as her stage presence, blossoming from time to time into a poignant lyricism.'

Damien Dutilleul / Olyrix


'Julie Robard-Gendre has found another trouser role perfectly tailored for her, portraying the Composer with vibrant sensitivity.'

Laurent Bury / Concertclassic


_____________________



"C’est une très belle proposition portée par une distribution d’une grande cohérence mais que survole quand même le compositeur incandescent de la mezzo Julie Robard-Gendre, remarquable de souffle, de puissance et d’investissement scénique. On admire les couleurs extraordinaires de son timbre rond et chaud, irradiant de jeunesse et d’insolence et une technique superlative qui lui permet d’assumer les paradoxes de sa partition, entre théâtre et grand lyrique."

Steeve Boscardin / Resmusica


"Julie Robard-Gendre marque les esprits en Compositeur par la brillance de sa voix chaude et puissante au timbre profond et aux graves sûrs. Comme sa composition scénique, son phrasé est construit, voire parfois emporté dans un lyrisme poignant."

Damien Dutilleul / Olyrix


"Julie Robard-Gendre trouve avec le Compositeur un nouveau rôle travesti à sa mesure, et dans lequel elle s’investit avec une sensibilité vibrante."

Laurent Bury / Concertclassic


"Sombre, dardé jusqu'à l'incandescence, le premier Compositeur de Julie Robard-Gendre tutoie déjà l'idéal."

Mehdi Mahdavi / Operamagazine

13 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page